Organiser le transport de colis à l’international

Les conseils d'experts

Ce qu’il faut savoir pour que ça ne devienne pas toute une expédition

Pour développer votre activité, conquérir de nouveaux marchés, diversifier vos portefeuilles clients et fournisseurs, il peut être intéressant, voire indispensable, de vous ouvrir au marché international. Cependant, le transport de marchandises d’un pays à l’autre ne s’improvise pas, et requiert un certain nombre de démarches préalables. Petit mémento des précautions à prendre.

 

Choisissez le moyen de transport approprié

Suivant la quantité de marchandises à envoyer, la distance à parcourir, la destination et les délais à tenir, certains types de transports seront plus adaptés que d’autres :

  • Camion : le moyen de transport le plus simple. Les marchandises peuvent être prises en charge directement à l’usine ou à votre entrepôt et livrées partout sur le continent, et même au-delà dans le cas d’un transport combiné camion-train (ferroutage) ou camion-bateau (merroutage). Cependant, la sécurité n’est pas toujours optimale (accidents, vols sur les aires d’autoroute...), et les délais peuvent être rallongés par de mauvaises conditions de circulation (embouteillage, climat...).Enfin, si les coûts restent raisonnables, ils ont tendance à augmenter du fait de divers facteur (prix de l’essence, hausse des péages et des taxes…).
  • Avion : si c’est le mode de transport le plus rapide, il est également le plus onéreux, et ne convient pas pour les marchandises trop lourdes (plusieurs tonnes) ou en quantité très importante, ainsi que pour certains produits nécessitant des précautions particulières (produits dangereux par exemple).
  • Train : l’un des moins chers avec le bateau. La sécurité est plus grande que par la route et les délais sont fiables. Cependant, il ne permet pas de livrer partout, et la densité des infrastructures ferroviaires peut être très limitée dans certains pays.
  • Bateau : le plus rentable, surtout pour des envois en très grande quantité, mais les délais de livraison sont souvent plus longs et incertains. De plus, il ne permet pas de se rendre dans les pays ou régions qui n’ont pas accès à la mer ou aux voies fluviales (Suisse par exemple).

Rappelez-vous que si vous optez pour un autre type de transport que la route, il vous faudra trouver un moyen d’acheminer vos marchandises jusqu’au point de prise en charge (gare, port ou aéroport), et du point d’arrivée à leur destination finale.

Pour vous simplifier la tâche, la plupart des transporteurs spécialisés, comme UPS ou FedEx, vous proposent des formules « clés en main ». Et pour être sûr de trouver rapidement celle qui correspond à vos besoins, le plus pratique est encore de passer par un comparateur de prix comme Upela, qui vous permettra de visualiser facilement les offres des principaux transporteurs afin de trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins.

 

Pensez aux obligations légales

Si le pays de destination fait partie de l’espace Schengen, vous ne devriez pas avoir de droits de douane à payer, mais des contrôles sont toujours possibles. Vous devez donc vérifier que les documents sont en règle (https://www.upela.com/documents-envoi-etranger ou https://pro.douane.gouv.fr/ ), et que votre marchandise ne se trouve pas dans la liste des marchandises règlementées ou interdites Veillez enfin à ce que les précautions nécessaires au transport de certaines marchandises soient prises de bout en bout (respect de la chaine du froid, par exemple).

Nos derniers articles

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être au courant de nos nouveautés, recevoir nos promotions et offres exclusives à tout moment !

Je m'inscris à la Newsletter

En m'inscrivant à la Newsletter, j’accepte que Upela collecte et utilise mon adresse e-mail dans le but de m’envoyer des offres marketing personnalisées, en accord avec la politique de protection des données d’Upela.

Offres spéciales

Parrainez un contact et
gagnez 40€ de transport !

J'en profite !